Cérémonie des voeux 2018 - Mairie de Hauterive

Aller au contenu
Vie Municipale > Commémorations - Cérémonies
La cérémonie des voeux a donné l'occasion à Didier Corre de dresser une synthèse des projets passés et à venir de la commune.

Exercice très apprécié de Didier Corre, Maire, la présentation des voeux à la salle des fêtes, lui a permis de brosser le portrait d'un village en perpétuel mouvement.

Après avoir rappelé au détour de sujets nationaux l'impérieuse nécessité du vivre et du faire ensemble, Didier Corre a recentré son propos. Autour, d'une part, de projets passés : dernière tranche du contrat communal d'aménagement du Bourg (CCAB) dédié au quartier de l'Eglise qui accueillera bientôt un salon de coiffure ; travaux à la salle Farandole ; restauration de l'église qui se poursuit en 2018 avec la réfection intérieure, la reprise des vitraux, la modernisation du système d'éclairage.

"Pour tous ces travaux, un dossier sera remis à la Fondation du Patrimoine, qui, si elle l'accepte, permettra d'obtenir des financements."

Autour, ensuite, de projets à venir. "Une étude est en cours pour réaliser, en2019, des travaux destinés à créer des trottoirs et à limiter la vitesse, route de Saint-Priest. Sera mise en oeuvre la réfection de plusieurs tronçons de rue : route de la Marceau, chemin des Husseaux, rues du Bois-Vignaud, des Sables, de la Poste, la montée vers le Pont SNCF depuis la rue des Vignes, le carrefour entre la rue des Berges de l'Allier et le CD 131. La reprise de la rue du Parc est envisagée."

Maintien des TAP

Après des hommages adressés à Véronique Biagni, remplacée au conseil municipal par Denis Finat et Christian Jourdan, trop tôt disparu, Didier Corre a évoqué les effectifs scolaires, restés stables, puis les rythmes scolaires avec, pour cette année, le maintien des TAP.

"Le conseil municipal, à une écrasante majorité, a décidé de maintenir la semaine de 4,5 jours d'école l'an prochain. Non pas pour contredire les parents qui étaient majoritairement pour le retour aux quatre jours, mais parce qu'il a estimé que c'était dans l'intérêt des enfants. De plus, la commune s'est engagée sur un nouveau PEDT de trois ans, en septembre, elle bénéficie de crédits de l'Etat et de la CAF ; les activités proposées sont diversifiées et très appréciées."

12 janvier 2018
Retourner au contenu